Pour savoir ce qui se passe dans ta région :
fr  eng



Histoirique de la CLGQ

MANDAT-HISTORIQUE

Défendre…

L’un des objectifs principaux de la Coalition gaie et lesbienne de Québec était de faire passer le mot « égalité » de l’utopie à la réalité. En ce sens, une grande étape a été franchie au cours des dernières années et la CGLQ a joué un rôle majeur dans l’ensemble de ces réalisations suivantes :

  • Travaux préparatoires à la Loi 32 ;
  • Collaboration avec les divers intervenants gouvernementaux dans le dossier de la reconnaissance des conjoints de même sexe (Ministère de la solidarité sociale et la Régie des rentes du Québec) ;
  • Présence aux auditions du Sénat canadien Loi C-23 ;
  • Intervention dans le dossier du mariage civil entre conjoints de même sexe (Canada et Etats-Unis) ;
  • Interventions dans plusieurs dossiers concernant la discrimination et l’intimidation ;
  • Participation sur le Forum national sur l’Immigration et la Citoyenneté sur l’initiative de Ministère des Relations avec les citoyens et de l’immigration. (présentation d’ateliers de réflexion, et production d’un mémoire par le conseil exécutif de la CGLQ)
  • Etc.

 

Promouvoir…

Bien que les dossiers traitant d’homosexualité aient fait la manchette de façon régulière au cours des dernières années, que des lois ont été adoptées, cela ne suffit pas pour autant ! Le système étant ce qu’il est, certaines failles subsistent et nous nous devons de promouvoir une équité complète et ce également sur un plan rétroactif (pensons au Régime des rentes du Québec concernant la rente du conjoint survivant à titre d’exemple). Il consiste également à effectuer une campagne d’informations au sein de la population gaie afin de les informer des différences qu’il y a entre les différentes unions. En ce sens, la Coalition a donné plusieurs conférences, séances d’informations auprès de publics très variés touchés de près ou de loin par la cause.

Nous considérons tout aussi important d’appuyer et d’encourager la culture gaie générale au sein de l’ensemble de la population que la représentation de l’homosexualité à travers les diffuseurs. Ceux-ci peuvent s’avérer des alliés puissants lorsque vient le temps de faire la lutte aux préjugés. N’oublions pas que l’homophobie résulte de l’ignorance.

Promouvoir c’est également soutenir les actions de nos partenaires, motiver et outiller les associations, regroupements, organismes dans un processus de lutte contre la discrimination et la prise de moyens concrets pour y parvenir.

 

Représenter

Pour voir à la bonne réalisation de son mandat, la Coalition gaie et lesbienne du Québec travaille en étroite collaboration avec divers regroupements émergeant de la communauté gaie sur l’ensemble du territoire québécois. La concertation permet alors de prendre position sur divers dossiers et d’aller de l’avant. Évidemment l’ensemble de notre mission repose sur la représentation des intérêts des gais et lesbiennes du Québec.

La Coalition se voit souvent solliciter par les différents médias régionaux, nationaux et internationaux concernant divers sujets reliés à l’homosexualité. Notre compétence en la matière favorise régulièrement des entrevues en profondeur, et l’avancée du Québec et du Canada en matière de droits humains attirent l’attention bien au-delà de nos frontières.

L’Avant-garde dont il est question ici, nous a propulsées sur la scène internationale depuis plusieurs années. La Coalition gaie et lesbienne a participé à plusieurs conférences internationales, a été reconnue a plusieurs reprises en tant que chef en matière de droits LGBT.

Jusqu’à tout récemment la CGLQ et son ancien directeur général était le co-représentant de l’Amérique du nord et la CGLQ membre du conseil d’administration de l’International Lesbian and Gay Association (ILGA) Nous pouvions par ce biais, faire bénéficier d’autres pays en quête d’égalité par nos expériences. Il est impératif de mentionner que cet échange international permet non seulement à contribuer à l’obtention de droits fondamentaux pour les pays participants mais sert également à outiller adéquatement notre organisation afin que nous puissions constamment offrir des services qui correspondent aux diverses attentes des requérants d’ici.

Voici quelques événements internationaux auxquels la Coalition a participés au cours des dernières années.

  • Participation été 1999, a une conférence internationale a l’Université King’s College de Londres, regroupant des avocats des pays membres du Commonwealth, des juges de cour suprême de l’Australie, de l’Afrique du Sud, du Canada, de la Grande Bretagne, du tribunal international des Nations Unies, de la Norvège et des Pays-Bas. But : Présenter le modèle québécois en matière de droits humains et reconnaissance des droits de minorités (Loi 32);
  • En collaboration avec Tourisme Montréal, la Coalition rencontre la presse gaie Nord américaine afin de les informer sur le statut « gay friendly de la métropole et les informer de la Loi32
  • Participation aux diverses conférences mondiales de l’ILGA en Afrique du Sud, Etats-Unis, Italie, Suisse, etc;
  • Assistance à l’Équateur, l’Ouganda, Fidji, l’état du Vermont entre autre dans leur quête vers l’égalité
  • Participation au Forum du millénaire des Nations Unies en mai 2000 (Inclusion de la discrimination fondée sur l’orientation sexuelle dans la déclaration des NGO participants au forum. Cette déclaration a été présentée aux chefs d’état et de gouvernement rassemblés à New York pour le sommet du millénaire.
  • Création de l’espace francophone de L’ILGA avec des groupes gais francophones et francophiles lors de la conférence mondiale de l’ILGA à Rome
  • Participation à la conférence « Creating Change » à Atlanta 2000 et la conférence de l’International Network of Gay and Lesbian Officials à Pheonix (Arizona);
  • Remise à Me Claudine Ouellet (ex-directrice générale de la CGLQ) du Prix Tupilak d’or (prix remis annuellement en Suède) pour sa participation très active a New York avant et pendant le forum du millénaire des ONG dans l’élaboration d’une déclaration commune de tous les participants sur les droits politiques, sociaux et culturels des homosexuels;
  • Intervention dans diverses conférences américaines regroupant des centaines d’activistes gais. (National Task Force) ;
  • Nous présenterons des ateliers de formations dans le cadre des OutGames tenue cet été à Montréal ;
  • Notre directeur général, Me Lapointe, a fait parti du Comité scientifique international lors de la conférence sur les droits LGBT, dans le cadre des Out Games ;
  • Obtention de la 24 e Conférence mondiale de l’ILGA dans la Ville de Québec pour 2008 (célébrant par le fait même le 400 e anniversaire de la ville de Québec) ;
  • Travail à l’obtention du statut d’ONG à l’ÉCOSOC (secteur économique et social des Nations Unies) ; OBTENUE
  • Etc.

 

Formations

Nous savons tous que l’homophobie résulte de l’ignorance. C’est pourquoi nous avons élaboré divers ateliers de formations spécialisés aux groupes ciblés afin de démystifier l’homosexualité et de mettre en valeur les enjeux que vivent les gais et lesbiennes au quotidien dans notre société. Dans cet optique, il est plus facile pour les membres de l’assistance de voir la réalité sous un autre angle. L’ambiance favorise la pose de questions qui n’auraient probablement pas été posées dans un autre cadre.

Nous offrons de la formation à tous les groupes qui en font la demande. Jusqu’ici nous avons une acquis une expérience notable avec les différents groupe scolaire collégiaux, universitaires, association professionnelles, groupe communautaires.

 

Forces Policières

Les années 2005 et 2006 ont été marqué par la formation majeure réalisée auprès de tous les membres des forces policières de la Ville de Québec. En tout, quelques 800 personnes ont bénéficié de cette formation par petits groupes de 8 à 10 personnes. Le succès de ces rencontres fut tellement considérable que notre directeur général s’est vu inviter au congrès annuels des forces policières afin de présenter le modèle de formation aux services des autres municipalités québécoises. Bon nombre d’entre elles ont manifesté un grand intérêt.

La CGLQ s’était vu confié le mandat d’organiser la XXIVe Conférence Mondiale de l’ILGA à Québec. Nous voulions par l’entremise de ce rassemblement concerter les différents organismes, associations, regroupements états-uniens et canadiens LGBT créer une fédération nord américaine de l’ILGA.

Malencontreusement, une décision des co-secrétaires généraux d’ILGA world se sont dissociés de la CGLQ et du comité organisateur de Québec\ILGA 2008 le 10 mars 2008. À la suite de cette décision la dite conférence s’est vu reporté à Vienne en Autriche en novembre 2008.

Soulignons que ce document a été conçu dans l’idée de donner un aperçu de ce qu’est la Coalition gaie et lesbienne du Québec. Il est donc impossible de faire ici la nomenclature complète des réalisations initiées par notre organisme. Ce sera un plaisir de vous fournir d’amples informations. Nous souhaitons que la quête d’égalité fasse partie également de vos intérêts et qu’une collaboration éventuelle soit envisageable avec nous.

 

 



 


powered by cmsbright © websens