Pour savoir ce qui se passe dans ta région :
fr  eng



Définitions

Quelques définitions

Qui que nous soyons, il nous arrive de se sentir perdu parmi les nombreux termes utilisés pour définir les réalités entourant l’orientation sexuelle et les comportements sexuels. Malheureusement plusieurs attitudes ou comportements de notre part peuvent être liés à une connaissance erronée de certains termes ou expressions. Une utilisation correcte des termes est souvent la base d’une bonne compréhension. Nous vous proposons donc ici certaines définitions qui pourront vous aider à comprendre certaines choses, ou à les expliquer plus facilement. Ces définitions ont notamment été préparées en collaboration avec Prisme-Québec.

visitez Prisme-Québec

Orientation sexuelle

définie en fonction du sexe des personnes (hommes, femmes ou les deux) pour lesquelles nous éprouvons de l’affection et de l’attirance tant physique qu’émotionnelle. (Santé Canada - 1998)

Hétérosexuel (le)

désigne une personne qui éprouve de l’affection et de l’attirance, tant émotionnelle que physique, pour les personnes de sexe différent. (Santé Canada - 1998)

Homosexuel (le)

désigne une personne qui éprouve de l’affection et de l’attirance, tant émotionnelle que physique, pour les personnes du même sexe. (Santé Canada - 1998)

Bisexuel(le)

désigne une personne qui éprouve de l’affection et de l’attirance, tant émotionnelle que physique, pour les personnes des deux sexes. (Santé Canada - 1998)

Bispirituel(le)

traditionnellement, plusieurs peuples autochtones attribuaient à ces personnes des attributs positifs, une aptitude au commandement et des pouvoirs spirituels. Cette expression est empreinte de respect: elle exprime la diversité en matière d'orientation sexuelle et remonte à la source de la création de la personne, qui englobe le corps et l'esprit de l'homme et de la femme. (Santé Canada - 2000)

Gai

désigne un homme qui éprouve de l’affection et de l’attirance, tant émotionnelle que physique, pour les hommes. (Santé Canada - 1998)

Lesbienne

désigne une femme qui éprouve de l’affection et de l’attirance, tant émotionnelle que physique, pour les femmes. (Santé Canada - 1998)

Hétérosexisme

promotion de la supériorité de l’hétérosexualité comme modèle relationnel par les institutions sociales. Les discours et les pratiques hétérosexistes créent l’illusion que tout le monde est hétérosexuel en occultant la diversité réelle des orientations sexuelles. Comme le racisme ou le sexisme et autres formes d’oppression, l’hétérosexisme accorde des privilèges au groupe dominant (les hétérosexuels) et tend à priver les minorités sexuelles des droits humains les plus fondamentaux. (Demczuk - 1998)

Homophobie

renvoie au sentiment de malaise exprimé envers les personnes homosexuelles et, plus largement, envers les personnes dont l’apparence ou le comportement déroge des stéréotypes féminins ou masculins. Le mépris, le dégoût, les préjugés et la haine des homosexuels naissent de ce malaise. (Demczuk - 1998 et Welzer-Lang - 1994)

Identité sexuelle ou identité de genre

confondue, à tort, avec l’orientation sexuelle. Il s’agit de la reconnaissance par l’individu lui-même de la possession d’attributs physiques, psychologiques ou symboliques mâles ou femelles. Autrement dit, c’est le sentiment d’appartenir au sexe masculin ou au sexe féminin. L’identité sexuelle peut être non conforme avec le sexe anatomique. (Dorais et Sansfaçon - 1996)

Rôle socio-sexuel

attentes sociales à propos de ce qui est considéré masculin ou féminin.

Asexuel

ne ressentant que très peu ou même pas du tout de désir sexuel

Ambisexuel

personne ayant des désirs et conduites opposés, changeantes où il est difficile de déterminer avec exactitude son orientation sexuelle

Préférences sexuelles

indépendante de l’orientation sexuelle, c’est le choix des pratiques et des partenaires sexuels selon des caractéristiques physiques, psychologiques et relationnelles de ces partenaires. Il existe une infinité d’événements et de besoins susceptibles d’influencer les préférences sexuelles d’un individu.

Pédophilie

une préférence marquée ou exclusive pour des partenaires impubères. Environ 2 à 3% de la population tant homosexuelle qu’hétérosexuelle sont pédophile, la majorité des adultes, toutes orientations sexuelles confondus, se dirigent vers des partenaires nubiles.

Transsexuels

tout en ayant les attributs physiques d’un sexe, la personne est convaincu qu’elle appartient en réalité à l’autre genre. Ces individus, très rares (un sur trente mille mâles et une sur cent mille femelles), s’identifient à partir de leur enfance avec l’autre sexe ; révulsés par leur corps et par leurs organes génitaux, ils n’ont généralement pas d’activité sexuelle. Ils sont souvent obsédés par l’idée de changer de sexe, chose « possible » depuis l’apparition des hormones sexuelles synthétiques dans les années 60. Alors, dans un très petit nombre de cas (car les coûts et les critères de sélection sont prohibitifs), ils suivent des traitements hormonaux et se font opérer pour changer leurs caractéristiques sexuelles secondaires, c’est-à-dire leurs organes génitaux et leur apparence.

Travestie

personne voulant acquérir certains traits de l'autre sexe, sans changer de corps, à l'aide de vêtements, d'accessoires vestimentaires et de maquillage.

Transgenre

la personne désire vivre en tant qu’individu de l’autre sexe. Elle va porter les vêtements et assumer le rôle du sexe opposé, et ce, à temps plein contrairement a la personne travestie. Par contre, la réassignation sexuelle ne se fera jamais. Le (la) transgenre peut être sous hormonothérapie ou non.

Fantasme

il s'agit de toute reproduction de l'imaginaire où notre conscient tente d'échapper à l'emprise de la réalité

Fétichisme

recherche de satisfaction sexuelle à travers un objet dénués de signification érotique.

Érotisation

transformation d'un acte ou de notre imaginaire dans la recherche d'excitation sexuel.



 


powered by cmsbright © websens